MON HISTOIRE

 

Alors que j'étudiais encore mes 5 ans de carrière en graphisme, j'ai eu ma première expérience de travail lors de la création d'une entreprise de signalétique d'espaces publics. Pour le projet j'avais la capitale de mon père pour acheter deux traceurs et pouvoir opérer avec une équipe de cinq personnes à ma charge.

J'ai fait des centaines d'icônes sénalétiques, jusqu'à ce que j'aie un nouveau défi. C'était l'aventure de voyager dans des paysages extraordinaires et de documenter tout ce que j'ai vu. J'ai fait des expositions de photographie, mais la fille que j'aimais ne pouvait pas les voir parce qu'elle vivait aux États-Unis. C'était audacieux de faire mes premières pages HTML sur Geocities.com en 2000 pour qu'elle les voie.

Je voulais donner du mouvement et de la vie à mes textes et photos et je suis devenu un expert multimédia. Mon travail d'animation avait une bonne acceptation. Pour cette raison, j'ai appris à programmer en ActionScript et à créer des pages 100% Adobe Flash. Aujourd'hui la technologie pour le musée, mais elle m'a appris le bon équilibre entre design, expérience et programmation.

J'ai rencontré un développeur en 2002 et nous avons créé une plateforme d'apprentissage en ligne pour les écoles. J'ai marqué la conception de tout, et le développeur a programmé en PHP ce dont j'avais besoin pour donner vie au projet.

Notre succès fut bientôt que j'étais très intéressé par la conception UX / UI, et en conséquence j'ai suivi un cours de conception d'interface à Barcelone. Avec la formation que j'ai eue, j'ai choisi de faire ma deuxième entreprise, cette fois de conception de sites Web lorsque Joomla était dans sa première version. Oui, j'ai des années d'expérience sur ce qui peut être fait avec un CMS.

Cette entreprise m'a permis de développer de multiples compétences, de la gestion de Cpanel / Plesk au référencement, en passant par le marketing ciblé sur Facebook en fonction des besoins de mes clients.

À la phrase «le verbe s'est fait chair», je peux dire que j'ai encore de l'énergie pour que les idées puissent être numérisées.

 

RODRIGO ARTEAGA TRIGO